L’étude

Quitte à marcher des centaines de kilomètres et ramasser des tonnes de déchets, autant mettre tout cela en chiffres et aider à en savoir plus sur ce sujet pour en faire une étude ciblée et pertinente.

Si ces bouteilles, canettes, plastiques et autres détritus se sont retrouvés là, c’est bien la faute des consommateurs. Toutefois, on ne peut se référer purement et simplement à cet argument et clore le débat. La vraie question est de savoir qui a créé ces produits de consommation qui sont devenus des déchets par leur nature non biodégradables. Quelles entreprises se frottent les mains de n’avoir qu’à commercialiser leurs produits sans se soucier ni de l’impact de leurs démarches ni du travail de nettoyage qui en incombe ? Certes la taxe éco-emballage reste une avancée notable mais que faire des pollutions résiduelles qui s’ensuivent et se retrouvent hors du champ d’actions du cycle de ramassage classique des déchets ?

Cette étude permettra de cibler précisément quelles entreprises sont les plus présentes sur les bords de route. Et pourquoi pas en tirer quelque chose quant à la normalisation des modes de production et mettre deux trois amendes à nos fameux pollueurs parfois payeurs !

La première marche test a déjà été effectuée et la récolte fut bonne. Donnez-nous quelques jours pour mettre tout ça sous forme de chiffres et en savoir un peu plus sur les déchets qui fleurissent nos bords de routes !

Les commentaires sont fermés