Le tracé

Le tracé

Le tracé, lui aussi, est assez simple. J’ai un point A qui est chez moi et un point B qui est Paris.

Je vais donc suivre une ligne relativement droite et éviter de faire des détours par Bordeaux, Brest ou Belfort.

Je m’imposerai un rythme de marche de 10 à 15 kms par jours qui ne me semble pas excessif même si je devrais passer une bonne partie de la journée à ramasser et trier les déchets.

Je souhaite également prendre des journées libres pour passer du temps avec les divers intervenants que je rencontrerai tout au long de la marche. Sans doute pourrais-je visiter, par exemple, une centrale de revalorisation des déchets, une zone particulièrement touchée par l’activité humaine, participer à des actions associatives, apporter mon soutien aux Zadistes de Roybon, voir des chantiers alternatifs et pourquoi pas donner la main. Bref, tout est bon à prendre tant que je peux apprendre.

La marche se divise en 3 parties :

Une première étape d’environ 70 km.

Une seconde marche en Juillet-Août.

La dernière marche en Novembre.

  1. La marche test

Du samedi 4 au mardi 7 avril j’ai effectué une marche test d’environ 70 km entre Puyricard et Oraison. Pour suivre ma marche rendez-vous sur le Blog !

Cette première étape dans mon tracé jusqu’à Paris m’a permis d’évaluer un peu mieux les contraintes, les défis et les enseignements à tirer d’une telle marche.

Tout d’abord, cette marche est belle et bien faisable avec une poubelle, même si cette dernière recevra quelques modifications pour améliorer mon confort.

Ensuite, des déchets, ce n’est pas ce qu’il manque et je confirme que je ne pourrais pas tout nettoyer sur mon chemin mais la récolte fut bonne et les premiers chiffres sortiront bientôt des entrailles de mes sacs poubelles qui m’attendent gentiment dans le garage.

Et enfin je sais mieux à quoi m’attendre que ce soit financièrement, physiquement et surtout moralement tant le soutien spontané de nombreuses personnes croisées sur ma route m’aura aidé à me remotiver !!

(Pour voir les premiers résultats de l’étude cliquez ici.)

  1. Juillet-Août

Durant l’été, je souhaite avancer mon parcours autant que possible en m’accordant entre 4 et 5 semaines de marche. Je profiterai des beaux jours pour passer les alpes et parcourir les routes du nord de la France (pour comprendre ma conception géographique de la France cliquez ici). Le plus gros de la marche se fera durant cette période pour éviter de marcher sous la pluie avec des jours raccourcis.

Le tracé définitif est en cours d’élaboration ; je vous le ferai savoir le plus tôt possible et compte sur vous pour me donner un coup de main !!

  1. Direction COP 21

Enfin, sous la pluie et dans le froid, (j’espère le moins possible) je rallierai Paris et sa Tour Eiffel avec ma BMdouble-pieds et ma poubelle ! Arrivé en avance pour la COP21 je me grefferai tranquillement à divers projets en marge de la conférence. Puis je l’espère une dernière marche dans les rues de Paname et le jour J je serai là, devant le Palais des Congrès du Bourget avec ma p’tite poubelle prête à en découdre pour son premier combat !

Les commentaires sont fermés